Vol relatif, Freefly et Swooping : les disciplines du parachutisme

Les disciplines

Le vol relatif

Le vol relatif est la discipline la plus pratiquée dans le monde du parachutisme et elle s'effectue en chute libre. Le parachutiste doit réaliser des figures planifiées avec un ou plusieurs autres sauteurs, et ce à plat ventre. Les figures sont confirmées en s'aggrippant, comme prévu, aux autres parachutistes. Pour le vol relatif, la vitesse de chute libre est d'environs 200 km/h.

Le vol relatif ne peut être pratiqué qu'après l'obtention du brevet A. Un brevet B est nécessaire pour la pratique en groupe.

En compétition, on retrouve des équipes de 4 ou 8 sauteurs qui doivent réaliser le maximum de figures imposées dans un temps limite. Celles-ci sont filmées par un cameraman qui fait partie intégrante de l'équipe.

Vol relatif chez Voltige 2001

Le Freefly

Record Canadien de Freefly 2011

Cette pratique du parachutisme consiste à réaliser des figures autres qu'à plat (tête en haut, tête en bas, chute assis, dans l'angle, etc). Cette pratique est de plus en plus prisée par les pratiquants à la recherche de nouvelles sensations et de nouveaux repères dans l'espace.

Cette discipline est très complexe de par la précision des mouvements qu'elle nécessite à cause de la grande vitesse en chute libre (250 km/h).

Le Freefly artistique

Record Canadien de Freefly 2011

Le volet artistique du freefly consiste à chorégraphier une danse aérienne durant laquelle deux danseurs s’exécutent en rythme avec un caméraman. Tous les déplacements sont habilement planifiés pour assurer une photographie impressionnante et dramatique tout au long d’une chute libre .

Le freefly comme son nom l’indique inspire la liberté. Cette jeune discipline du parachutisme, née du désir de voler sans restriction de mouvement, appelle naturellement ceux dont l’esprit est en quête d’expression. Sa pratique est enivrante et son spectacle époustouflant!

Le freefly artistique, discipline très populaire en Europe et aux États-Unis, fait l’objet de plusieurs compétitions professionnelles chaque année. Au Canada, le freefly artistque de calibre compétitif en est encore à ses débuts et ne demande qu’à grandir et à être popularisé.

La formation sous voilure (CREW)

Quatre parachutistes en crew

Cette discipline est le pendant du vol relatif, mais avec le parachute ouvert.

Les parachutistes ouvrent leurs voilures dès la sortie de l'avion et construisent des figures en accrochent leurs pieds à la voile des coéquipiers. Cette discipline est très spectaculaire pour les personnes au sol.

Le Free Style

Véritable « danse du ciel », le « free style » est un enchaînement de figures artistiques issues de gymnastique et du trampoline.

Basée sur des figures imposées, comme le salto tendu, ou sur des figures libres, la chorégraphie du saut laisse place à la créativité et au talent du parachutiste. Les images du saut sont filmées par un cameraman, qui doit s'adapter au changement rapide de la vitesse en chute libre. C'est un spectacle à voir!

Le Wing Suit

Le but de cette discipline, en plein essor, est de passer d'un mouvement de chute à un mouvement de vol. Pour cela, les parachutistes utilisent une combinaison souple, en forme d'aile, qui donne l'impression de les transformer en écureil volant. Cette combinaison se gonfle d'air dès que le parachutiste sort de l'avion, générant alors une portance qui permet au sauteur de réduire sa vitesse de chute, en la convertissant en vitesse horizontale.

Le Swooping

Jeff Provenzano en « swooping » sur l'eau

C'est une discipline très récente. Une fois le parachute ouvert, le « swooping » (ou « flare ») consiste à prendre une vitesse verticale très importante, au moyen d'un virage bas, et à la transformer en vitesse horizontale pour glisser sur le sol (herbe, sable, mais surtout plans d'eau).

Très spectaculaire, cette discipline nécessite une parfaite connaissance des caractéristiques de la voile pour éviter l'impact avec le sol.

Le vol relatif vertical

Dernière née, cette pratique, à la croisée du vol relatif et du « freefly », consiste à réaliser des figures en formation de type VR, non plus à plat, mais à la verticale.

Cette pratique est récente et n'est pas encore reconnue officiellement par la Fédération aéronautique internationale.

Textes inspirés de Wikipedia